Feedback

Faculté de Médecine Vétérinaire
Faculté de Médecine Vétérinaire
MASTER THESIS
VIEW 39 | DOWNLOAD 1

Étude rétrospective de l'utilisation d'analogues nucléosidiques dans le traitement de la péritonite infectieuse féline

Download
Vandy, Orphée ULiège
Promotor(s) : Ludwig-Begall, Louisa ULiège
Date of defense : 29-Jun-2023 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/17555
Details
Title : Étude rétrospective de l'utilisation d'analogues nucléosidiques dans le traitement de la péritonite infectieuse féline
Translated title : [fr] Retrospective study of the use of nucleoside analogues in the treatment of feline infectious peritonitis
Author : Vandy, Orphée ULiège
Date of defense  : 29-Jun-2023
Advisor(s) : Ludwig-Begall, Louisa ULiège
Committee's member(s) : Linden, Annick ULiège
Humblet, Marie-France ULiège
Language : French
Keywords : [fr] Titre final, objectif et résumé du travail
Discipline(s) : Life sciences > Veterinary medicine & animal health
Name of the research project : Étude rétrospective de l'utilisation d'analogues nucléosidiques dans le traitement de la péritonite infectieuse féline
Target public : Researchers
Professionals of domain
Student
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en médecine vétérinaire
Faculty: Master thesis of the Faculté de Médecine Vétérinaire

Abstract

[fr] Le Coronavirus félin est connu depuis des décennies dans la communauté scientifique et principalement en médecine vétérinaire. Comme tous les coronavirus, il a effectué de nombreuses mutations dont les principales connues sont la forme Feline Enteric CoronaVirus (FECV) non pathogène et la Feline Infectious Peritonitis Virus (FIPV) qui est la forme la plus grave. Il n'y a actuellement aucun traitement curatif au FIPV. Et l'homologie génétique entre FIPV et FECV est tellement similaire qu'il n'y a actuellement aucun test validé et officiel pour les différencier. Le temps d'incubation peut-être de quelques jours à plusieurs mois, et l'évolution de maladie dure entre 2 à 5 semaines. Elle commence par des signes peu spécifiques rendant encore plus difficile le diagnostic précoce et le taux de mortalité de cette maladie est de pratiquement 100%.
Dans la conjoncture actuelle, il n'y a encore aucun traitement curatif approuvé par le milieu scientifique, mais de nombreuses études exposées dans ce travail montre un espoir de développer une voie thérapeutique, notamment via les molécules GS-441524 et GC376. Cependant, certaines inquiétudes se sont imposés dans les nombreuses découvertes. Le FCoV étant un virus à ARN à grand génome, ayant pour conséquence un au taux de mutation, la crainte de l'émergence de nouvelles recombinaisons virales n'est absolument pas à écarter. Il y a également encore beaucoup de faiblesses quant à ces antiviraux nouvellement trouvés, notamment la mauvaise diffusion dans certains tissus, rendant certains organes infectés faiblement atteints par ces molécules.


File(s)

Document(s)

File
Access Erratum_VANDY_Orphée_TFE_FMV_Juin_2023.pdf
Description: -
Size: 1.39 MB
Format: Adobe PDF
File
Access VANDY_Orphée_TFE_FMV_Juin_2023.pdf
Description:
Size: 1.41 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Vandy, Orphée ULiège Université de Liège > Master méd. vété.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Linden, Annick ULiège Université de Liège - ULiège > Département des maladies infectieuses et parasitaires (DMI) > Santé et pathologies de la faune sauvage
    ORBi View his publications on ORBi
  • Humblet, Marie-France ULiège Université de Liège - ULiège > > Protection et hygiène du travail (SUPHT)
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 39
  • Total number of downloads 1










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.