Feedback

Faculté de Médecine
Faculté de Médecine
MASTER THESIS
VIEW 13 | DOWNLOAD 0

Thesis, COLLÉGIALITÉ

Download
Engelskirchen, Sara ULiège
Promotor(s) : KEMPENEERS, Céline ULiège
Date of defense : 4-Jul-2023 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/17892
Details
Title : Thesis, COLLÉGIALITÉ
Author : Engelskirchen, Sara ULiège
Date of defense  : 4-Jul-2023
Advisor(s) : KEMPENEERS, Céline ULiège
Committee's member(s) : CATALDO, Didier ULiège
Delacroix, Laurence ULiège
Marichal, Thomas ULiège
Language : French
Keywords : [fr] Fonction ciliaire
[fr] Culture cellulaire à interface air-liquide
[fr] Vidéomicroscopie à haute vitesse
[fr] Cellules épithéliales respiratoires ciliées
[fr] Cytokines inflammatoires
[fr] Asthme
Discipline(s) : Human health sciences > Laboratory medicine & medical technology
Research unit : GIGA Université de Liège
Target public : Researchers
Professionals of domain
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences biomédicales, à finalité approfondie
Faculty: Master thesis of the Faculté de Médecine

Abstract

[fr] Introduction. La clairance mucociliaire des voies respiratoires fait intervenir entre autres, la sécrétion de mucus et le battement des cils au pôle apical des cellules épithéliales respiratoires ciliées. La fonction ciliaire désigne le fonctionnement des cils des cellules épithéliales respiratoires ciliées afin de mettre en mouvement le mucus et les particules et pathogènes qu’il contient. Il a été démontré dans la littérature que la fonction ciliaire des patients asthmatiques est défaillante (Thomas et al./Kempeneers et al). L’asthme est une pathologie inflammatoire chronique très hétérogène touchant les voies respiratoires et comportant 4 endotypes principaux : l’asthme éosinophilique, l’asthme neutrophilique, l’asthme granulocytaire mixte et l’asthme pauci-granulocytaire. Cependant, l’origine de la dyskinésie ciliaire des patients asthmatiques reste inconnue. La dyskinésie ciliaire des patients asthmatiques est-elle due à l’interaction avec l’environnement (infections respiratoires, pollution, etc) ou bien est-elle d’origine génétique ? Diverses cytokines inflammatoires retrouvées dans les voies respiratoires des patients asthmatiques pourraient avoir un impact sur la fonction ciliaire. La présence de plusieurs cytokines comme le « Tumor necrosis factor alpha » et l’interleukine 9, 4 et 5 pourrait être corrélée avec l’altération de la fonction ciliaire des patients.
Matériels & Méthodes. 48 patients asthmatiques ont été recrutés au sein de la Clinique de l’asthme du CHU de Liège entre le 02-01-2021 et le 27-05-2021 et entre le 13-12-2022 et le 21-02-2023. La fonction ciliaire des patients asthmatiques a été analysée après brossage nasal grâce à la vidéomicroscopie ciliaire à haute vitesse(DHSV). Ensuite, les cellules épithéliales respiratoires ciliées ont été mises en culture cellulaire à interface air-liquide (ALI). Après celle-ci, la fonction ciliaire des patients a ensuite été analysée une seconde fois en DHSV. Les données récoltées ont été comparées aux données obtenues avec des volontaires sains. De plus, les 4
cytokines inflammatoires citées plus haut ont été dosées dans le surnageant des expectorations des patients.
Résultats. On observe que les cils des patients asthmatiques battent de manière anormale comparés aux volontaires sains. Aucune différence n’est observée entre les patients asthmatiques sévères et non sévères. La dyskinésie ciliaire persiste après culture cellulaire ALI chez les patients asthmatiques sévères et non sévères. De plus, il semble que certains facteurs comme l’âge du diagnostic, le statut tabagique, et le profil inflammatoire mixte influencent la fonction ciliaire des patients asthmatiques sévères. Quant aux dosages des cytokines inflammatoires, l’altération de la fonction ciliaire des patients asthmatiques sévères n’a pas pu y être corrélée.
Discussion. La fonction ciliaire des patients asthmatiques est altérée qu’ils soient sévères ou non sévères ce qui contredit en partie les résultats de Thomas et al. Il semble aussi que l’altération de la fonction ciliaire des patients asthmatiques soit d’origine primaire. Les patients présentant des symptômes ou diagnostiqués avant 40 ans ont une fonction ciliaire davantage altérée, cela pourrait être expliqué par la durée prolongée de l’inflammation des voies respiratoires qui pourrait altérer davantage la fonction ciliaire ou par le phénotype d’asthme rencontré chez les patients jeunes qui pourrait impacter la fonction ciliaire plus sévèrement.
L’endotype granulocytaire mixte est une forme d’asthme plus sévère et moins bien étudiée. L’inflammation mixte des voies respiratoires détériorerait davantage la fonction ciliaire.


File(s)

Document(s)

File
Access Mémoire Sara Engelskirchen.pdf
Description:
Size: 2.48 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Engelskirchen, Sara ULiège Université de Liège > Master sc. bioméd., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • CATALDO, Didier ULiège Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > Département de médecine interne > Service de pneumologie - allergologie
    ORBi View his publications on ORBi
  • Delacroix, Laurence ULiège Université de Liège - ULiège > Département des sciences biomédicales et précliniques > Département des sciences biomédicales et précliniques
    ORBi View his publications on ORBi
  • Marichal, Thomas ULiège Université de Liège - ULiège > Département des sciences fonctionnelles (DSF) > GIGA
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 13
  • Total number of downloads 0










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.