Feedback

HEC-Ecole de gestion de l'Université de Liège
HEC-Ecole de gestion de l'Université de Liège
MASTER THESIS
VIEW 156 | DOWNLOAD 4

Comparaison entre le business model des influenceurs écoresponsables et des influenceurs classiques

Download
Franssens, Alice ULiège
Promotor(s) : Mertens de Wilmars, Sybille ULiège
Date of defense : 4-Sep-2023/8-Sep-2023 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/18773
Details
Title : Comparaison entre le business model des influenceurs écoresponsables et des influenceurs classiques
Author : Franssens, Alice ULiège
Date of defense  : 4-Sep-2023/8-Sep-2023
Advisor(s) : Mertens de Wilmars, Sybille ULiège
Committee's member(s) : Arpigny, Lola ULiège
Language : French
Discipline(s) : Business & economic sciences > Social economics
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences de gestion, à finalité spécialisée en management des entreprises sociales et durables
Faculty: Master thesis of the HEC-Ecole de gestion de l'Université de Liège

Abstract

[fr] L’essor d’internet, et surtout celui des réseaux sociaux, a permis l’avènement de l’activité de créatrice de contenu/influenceur. L’objectif des personnes exerçant cette activité consiste à influencer l'opinion et/ou la consommation par son audience sur les réseaux sociaux et ce, en mettant éventuellement en avant les produits de différentes marques afin de donner envie à leurs followers de les consommer. Les revenus que peuvent percevoir les influenceurs dans le cadre de ces partenariats sont proportionnels au nombre de partenariats qu'ils contractent avec les marques. Dès lors, bon nombre d’entreprises contactent les influenceurs dans l’espoir d’être promues sur les médias sociaux. La rémunération est propre à chaque influenceur et dépend en général de la taille de la communauté de l’influenceur. 1,386 milliard d’utilisateurs sont actifs mensuellement sur Instagram et 500 millions d’utilisateurs sont actifs quotidiennement à l’échelle mondiale. 70% de ces utilisateurs ont moins de 34 ans, la majeure partie de la population utilisant Instagram est donc relativement jeune. En fonction de leur degré de popularité, les influenceurs peuvent donc se permettre de choisir les marques pour lesquelles ils vont servir de panneaux publicitaires. Les influenceurs pourront aussi se permettre d'être plus ou moins regardants vis-à-vis du type de produit qu'ils présentent et de la manière dont ils le présentent.
Selon Khadija S., différentes catégories d'influenceurs ont pu être déterminées en fonction de leur nombre d'abonnés. Compte tenu de cette catégorisation, des statistiques ont permis de révéler que les créateurs de contenus ayant une plus petite communauté parviennent à tisser une relation plus étroite avec leur public (Khadija, S. 2022b, novembre 13). De plus en plus de marques se dirigent alors vers ce type d’influenceur afin de promouvoir leurs produits. En France, la quasi-totalité des influenceurs considèrent Instagram comme le réseau le plus important et qui génère le plus d’engagements, bien devant YouTube, Facebook ou encore Tiktok (Hudders, Morais et al., 2021).
Les altérations climatiques et le caractère limité de nos ressources énergétiques sont des faits de plus en plus palpables tant à l’échelle des populations qu’à l’échelle individuelle. Dès lors, le concept de développement durable est un sujet qui a su s’installer sur la scène médiatique que ce soit pour être soutenu ou discrédité. Dans ce cadre, il existe une tentative de sensibilisation de la population à ce concept afin de redresser la barre climatique, énergétique et de consommer de manière plus consciencieuse. Les médias sociaux n’échappent pas à cette tendance du développement durable ce qui a permis l’émergence d’un nouveau genre de créateur de contenu, les influenceurs écoresponsables. Les influenceurs qui ont un mode de vie écoresponsable essaient bien évidemment de promouvoir des produits qui le sont également. Cependant, les créateurs de contenu peuvent se faire instrumentaliser ; en effet, il n’est pas rare de trouver des marques qui se disent « green » mais qui ne font en réalité que du greenwashing.
L'observation sur Instagram des comptes et des communautés à caractère écoresponsable permet de différencier deux business model entre les influenceurs écoresponsables et les influenceurs plus classiques. La compréhension des différences et similitudes entre ces deux business model ouvrent tout un champ de questions qui nous permettent de nous interroger quant à la viabilité, la pérennité et l’indépendance financière du business model de l’influenceur écoresponsable par rapport à celui de l’influenceur classique. La facette éthique et morale de l’influenceur écoresponsable étant également plus saillante que chez les influenceurs classiques, il est intéressant de se demander comment et à quel point elle module les partenariats avec les marques. La tentative de résolution de ces interrogations a pour vocation d’apporter une humble pierre aux édifices de la recherche et du marketing en aidant d’une part les chercheurs car, jusqu’à présent, peu de publications ont été réalisées sur le sujet des influenceurs écoresponsables ; d’autre part les entreprises, afin d’optimiser leurs choix pour assurer la promotion de leurs produits et idées ; mais aussi les influenceurs à titre individuel en leur expliquant la difficulté et les tenant et aboutissant de faire le choix d’exercer cette activité.
8
Afin d’atteindre les divers objectifs de la recherche, une revue de littérature sur les différents éléments de celle-ci sera établie de manière à comprendre ce qu’est le monde de l’influence et l’écoresponsabilité dans l’activité d’influenceur. A la suite de cette revue de littérature, le design de recherche sera élaboré ainsi que la méthodologie. Pour terminer, les résultats de l’analyse seront interprétés.


File(s)

Document(s)

File
Access Memoire Alice Franssens.pdf
Description:
Size: 3.4 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Franssens, Alice ULiège Université de Liège > Master sc. gest., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 156
  • Total number of downloads 4










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.