Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 14 | DOWNLOAD 3

Mémoire collective de la pandémie liée à la Covid-19

Download
Le Roy, Apolline ULiège
Promotor(s) : Bastin, Christine ULiège
Date of defense : 31-Aug-2023/8-Sep-2023 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/19160
Details
Title : Mémoire collective de la pandémie liée à la Covid-19
Author : Le Roy, Apolline ULiège
Date of defense  : 31-Aug-2023/8-Sep-2023
Advisor(s) : Bastin, Christine ULiège
Committee's member(s) : D'Argembeau, Arnaud ULiège
Brédart, Serge ULiège
Language : French
Number of pages : 84
Keywords : [fr] Psychologie cognitive
[fr] Mémoire collective
[fr] Mémoire autobiographique
[fr] Covid-19
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Theoretical & cognitive psychology
Funders : Université de Liège, Belgique
Target public : Researchers
Professionals of domain
Student
General public
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en psychologie clinique
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] Cette étude s’inscrit dans un champ disciplinaire en pleine croissance. La récente théorisation par Conway & Pleydell-Pearce (2000) de l’architecture cognitive de la mémoire autobiographique nous amène à nous intéresser au fonctionnement cognitif de la mémoire collective. Plusieurs études suggèrent l’existence de processus cognitifs similaires entre mémoire autobiographique et mémoire collective (e.g., pic de réminiscence, théorie de la transition, rapport à l’identité). Au cours d’une recherche longitudinale (2021, 2022), prenant la pandémie de Covid-19 comme cas d’étude d’événement collectif majeur, nous avons approfondi les mécanismes cognitifs de la construction de la mémoire collective et ses liens avec la mémoire autobiographique.
Deux principales hypothèses ont été testées à partir des récits des participants sur la pandémie en 2020. La première postulait que les souvenirs collectifs et autobiographiques seraient soumis à l’effet du temps, avec une perte de spécificité au fil du temps (1). La seconde supposait que l’importance d’un événement influencerait la construction de souvenirs, avec une plus grande tendance à utiliser des souvenirs autobiographiques pour ceux ayant été plus exposés à la Covid-19 (2). Les participants ont été répartis en trois cercles de proximité pour tester cette hypothèse.
Les résultats mettent en évidence la sensibilité au temps de la mémoire collective, avec une nette diminution des souvenirs collectifs et autobiographiques un an après le premier rappel. Cependant, la proximité personnelle au virus, ne semble pas influencer la quantité de souvenirs autobiographiques. L’étude identifie des facteurs tels que l’état émotionnel, l’impact sur la vie et les interactions avec le virus comme des éléments influençant ces souvenirs. Ces découvertes ouvrent de nouvelles perspectives sur les facteurs complexes agissant sur les mémoires collective et autobiographique.
Cette étude met ainsi en lumière un parallélisme conceptuel entre ces deux formes de mémoire tout en explorant les facteurs qui les influencent. Elle ouvre la voie à des études longitudinales ultérieures pour approfondir notre compréhension des mécanismes mnésiques lors d’événements collectifs d’ampleur.


File(s)

Document(s)

File
Access S204013 -mémoire.pdf
Description:
Size: 1.07 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Le Roy, Apolline ULiège Université de Liège > Master sc. psycho., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 14
  • Total number of downloads 3










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.