Feedback

Faculté des Sciences appliquées
Faculté des Sciences appliquées
MASTER THESIS
VIEW 20 | DOWNLOAD 57

Statistical analysis of pressure measurements on a high-rise building model in an atmospheric boundary layer in a wind tunnel

Download
Marcelle, Romain ULiège
Promotor(s) : Denoël, Vincent ULiège
Date of defense : 2015 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/2400
Details
Title : Statistical analysis of pressure measurements on a high-rise building model in an atmospheric boundary layer in a wind tunnel
Author : Marcelle, Romain ULiège
Date of defense  : 2015
Advisor(s) : Denoël, Vincent ULiège
Committee's member(s) : Andrianne, Thomas ULiège
Terrapon, Vincent ULiège
De Ville De Goyet, Vincent ULiège
Language : English
Number of pages : 96
Discipline(s) : Engineering, computing & technology > Civil engineering
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en ingénieur civil des constructions, à finalité
Faculty: Master thesis of the Faculté des Sciences appliquées

Abstract

[fr] Dans le domaine de l’ingénierie du vent, il est généralement admis que le vent peut
être considéré comme un processus gaussien. Cependant, une étude récente réalisée à
l’Université de Liège a montré que cette hypothèse n’est pas toujours vérifiée lors de la
simulation d’une couche limite atmosphérique en soufflerie.
Les coefficients de pressions mesurés sur un modèle de structure sont influencés par la
nature stochastique du vent incident. En cas de vent non gaussien, cela mène à des inco-
hérences entre les mesures expérimentales et les hypothèses considérées par l’ingénieur
en charge du dimensionnement de la structure. De plus, une évaluation précise des
paramètres statistiques du champ de pression s’avère importante pour le dimensionnement
des éléments de façade d’un bâtiment, plus particulièrement concernant leur resistance à
la fatigue.
À première vue, on pourrait simplement conclure que les modèles ne peuvent être testés
que dans la zone de la soufflerie où le vent est correctement modélisé comme un processus
gaussien. Cependant, cela limiterais fortement la game de structures modélisables. La
prédiction des paramètres statistiques du champ de pression ainsi que de la force résul-
tante uniquement sur base des mesures de vitesses de vent n’est pas évidente. De plus,
l’effet d’échelle influence la nature stochastique de la force résultante du vent sur une
surface. Une étude plus approfondie du champ de pression sur un batiment couvrant la
zone non gaussienne de la soufflerie est donc nécessaire.
Dans cette optique, le présent travail a pour but de montrer comment un vent de nature
non gaussienne influence les mesures de pression sur un modèle de bâtiment de grande
hauteur testé en soufflerie ansi que l’influence des dimensions de la surface considérée sur
la distribution statistique de la force résultante du vent.


File(s)

Document(s)

File
Access 2014_2015_MARCELLE_Romain.pdf
Description: -
Size: 7.64 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Marcelle, Romain ULiège Université de Liège - ULg >

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Andrianne, Thomas ULiège Université de Liège - ULg > Département d'aérospatiale et mécanique > Interactions Fluide-Structure - Aérodynamique expérimentale
    ORBi View his publications on ORBi
  • Terrapon, Vincent ULiège Université de Liège - ULg > Département d'aérospatiale et mécanique > Modélisation et contrôle des écoulements turbulents
    ORBi View his publications on ORBi
  • De Ville De Goyet, Vincent ULiège Université de Liège - ULg > Département ArGEnCo > Conception, calcul et exécution des structures except.
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 20
  • Total number of downloads 57










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.