Feedback

Faculté des Sciences Sociales
Faculté des Sciences Sociales
MASTER THESIS
VIEW 84 | DOWNLOAD 0

"Comment est vécue la fluctuation de la frontière entre la vie privée et la vie professionnelle au sein de l'Administration, par des cadres de genre féminin'

Download
Germain, Quentin ULiège
Promotor(s) : Orianne, Jean-François ULiège
Date of defense : 21-Jun-2017 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/2628
Details
Title : "Comment est vécue la fluctuation de la frontière entre la vie privée et la vie professionnelle au sein de l'Administration, par des cadres de genre féminin'
Author : Germain, Quentin ULiège
Date of defense  : 21-Jun-2017
Advisor(s) : Orianne, Jean-François ULiège
Committee's member(s) : Gavray, Claire ULiège
Language : French
Number of pages : 99
Keywords : [fr] Administration, work-life balance
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Sociology & social sciences
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences du travail
Faculty: Master thesis of the Faculté des Sciences Sociales

Abstract

[fr] Cette recherche a débuté par la question :
« Comment est vécue la fluctuation de la frontière entre la vie privée et la vie professionnelle au sein de l’Administration, par des cadres de genre féminin ? »
Les réponses aux interviews ainsi que les résultats des observations faites dans les différents services de l’Institution provinciale, ont mis en évidence des dysfonctionnements, institutionnels, structurels, fonctionnels et organisationnels.
Des dysfonctionnements mis en évidence lors de l’évaluation de cette question de recherche, m’ont contraint à reformuler la question de recherche pour me concentrer sur ceux-ci tout en gardant les indicateurs définis au départ de ce travail, tels que l’âge biologique et social, les statuts et les rôles.
C’est la raison pour laquelle, la question initiale a été reformulée en ces termes :
Comment est vécu le rôle de cadres de catégorie « A3 » et supérieure de genre féminin dans l’Institution provinciale ?
Afin de confronter la mise en contexte théorique aux données empiriques recueillies, les outils utilisés afin confirmer ou infirmer ce qui a été souligné auparavant et dans le but d’étayer cette question de recherche, sont le règlement de travail de l’Institution qui a été approuvé par une résolution du Conseil provincial du 30 avril 2014.
L’analyse de celui-ci a mis en exergue une interprétation possible de cette réglementation, définissant dans certains articles le responsable de service tantôt comme dirigeant, tantôt comme cadre de catégorie « A3 ». Cette interprétation possible de la réglementation, cette différenciation, cette distinction ou cet amalgame a une influence sur la définition du statut et du rôle de responsable de service qui fait soit partie de deux entités distinctes, soit d’une seule et unique entité.
L’analyse de la règlementation a démontré que ces dirigeants soumis à cette interprétation possible sont, par leur statut et par leur rôle, des personnes charnières sur l’échelle hiérarchique pyramidale.
Ils se trouvent à la frontière entre les groupes non hiérarchiques (qui n’ont pas ou peu de pouvoir de décision) et les hiérarchiques (ceux qui en ont pleinement la responsabilité).
Cette ambivalence a des conséquences sur leur identité, qui est soumise aux pressions des normes des deux groupes distincts.
Everett Hughes (Hughes, 1996, p. 194) illustre cette contradiction de statut par l’exemple du médecin de race noire. Cet individu qualifié pour une profession établie vit, par sa caractéristique raciale, un dilemme et une contradiction de statut.
Howard Becker, dans« Outsider » spécifie et identifie les normes et les groupes auxquels elles s’appliquent et les manières dont elles sont appliquées. Howard Becker y définit les personnes qui sont hors de ces normes comme déviants.
Everett Hughes dans le « Regard sociologique » nous permet de comprendre les différents attributs qui sont liés aux personnes occupant les grades de dirigeant tels que le prestige ainsi que le pouvoir de délégation.
Erving Goffman nous permet d’analyser les influences qu’exercent les institutions sur les individus et nous permet d’analyser des techniques de mortification utilisées par des dirigeants, entre autres, pour assoir leur pouvoir de délégation.
En effectuant un parallélisme des villes étudiées par Ulf Hannerz (« Explorer la ville ») avec les départements et services de l’Institution provinciale, nous analysons les influences des liens sociaux sur les individus. L’augmentation de la distance sociale entre les individus, modifie la perception qu’ils ont de l’humain et a comme effet de ne plus reconnaitre un agent comme un individu, ni comme une identité, mais comme un uniforme, une compétence, un statut.
Cette influence de la distance sociale peut être une explication parmi d’autres, quant à la transformation de personnes qui ont une tendance naturelle à respecter les règles, en personnes déviantes.
Howard Becker dans « Outsider » reprend cette problématique au sujet d’un médecin d’origine italienne (Becker, 1985, p. 53) qui se voit confier des tâches illégales par un médecin de renom, traduisant de manière erronée cette proposition comme un cap à passer pour intégrer ce monde reconnu et ainsi accepté par ses pairs.


File(s)

Document(s)

File
Access QGERMAIN-TFE.pdf
Description:
Size: 1.15 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Germain, Quentin ULiège Université de Liège > Master sc. trav.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 84
  • Total number of downloads 0










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.