Feedback

Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie
Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie
MASTER THESIS
VIEW 70 | DOWNLOAD 716

Non bis in idem : implications en matière fiscale

Download
Bressel, Marc ULiège
Promotor(s) : Sepulchre, Vincent ; Bourgeois, Marc ULiège
Date of defense : 26-Jun-2017/28-Jun-2017 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/2853
Details
Title : Non bis in idem : implications en matière fiscale
Author : Bressel, Marc ULiège
Date of defense  : 26-Jun-2017/28-Jun-2017
Advisor(s) : Sepulchre, Vincent 
Bourgeois, Marc ULiège
Language : French
Number of pages : 47
Keywords : [fr] Non bis in idem - Droit fiscal
Discipline(s) : Law, criminology & political science > Tax law
Target public : Researchers
Professionals of domain
Student
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master de spécialisation en droit fiscal
Faculty: Master thesis of the Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie

Abstract

[fr] Ce travail a pour objectif de synthétiser l'impact du principe général de droit « non bis in idem » sur les sanctions infligées en cas de violation de la loi fiscale. Le sujet est plus important qu'il n'y paraît de prime abord. En effet, suite à l'arrêt Zolotoukhine contre Russie du 10 février 2009, ce principe a connu une extension conséquente, au point de presque annihiler toutes les sanctions administratives fiscales lorsqu'une même personne a déjà fait l'objet d'une sanction pour les mêmes faits.

De plus, l'objet de ce travail va bien au-delà de la matière fiscale puisque ce sont les sanctions administratives de toutes les branches du droit belge qui sont concernées (droit social, droit de l'environnement, droit de l'urbanisme, etc.) C'est pour cette raison qu'il est primordial de mieux cerner ce principe et ses implications en droit.

Afin de mener à bien cette tâche, nous commencerons par délimiter le champ d'application du « non bis in idem » ainsi que les sanctions fiscales qui peuvent être qualifiées pénalement. Par la suite, nous analyserons plusieurs décisions de la Cour européenne des Droits de l'Homme ainsi que de la Cour de Justice de l'Union européenne afin d'en dégager leur substrat.

Subséquemment, nous passerons à la jurisprudence des juridictions belges relative aux différentes sanctions en matière fiscale. Nous y inclurons les cotisations spéciales sur commissions secrètes et bénéfices dissimulés, qui, bien que n'ayant pas été rangées parmi les sanctions et ayant fait l'objet d'un « relifting » par le législateur, n'en sont pas moins considérées comme des sanctions par les juridictions. Nous avertissons le lecteur que nous n’analyserons ni les sanctions disciplinaires, ni les sanctions prévues par les législations régionales et locales.

Ensuite, nous nous pencherons sur l'arrêt A. D. contre Norvège du 15 novembre 2016. En effet, de par ce dernier, la Cour européenne des Droits de l'Homme opère un revirement de jurisprudence conséquent par rapport à son arrêt Zolotoukhine cité plus haut. En conséquence nous dégagerons les implications que ce nouvel arrêt aura sur la fiscalité belge.

Enfin et en guise de conclusion, nous réfléchirons à la meilleure manière pour le législateur de réécrire les dispositions légales en matière de sanction, ainsi que le dispositif « Una Via » suite aux arrêts des juridictions nationales et internationales que nous aurons analysé.


File(s)

Document(s)

File
Access TFE M. BRESSEL.pdf
Description: -
Size: 816.37 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Bressel, Marc ULiège Université de Liège > Master spéc. droit fiscal

Promotor(s)

  • Total number of views 70
  • Total number of downloads 716










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.