Feedback

Faculté des Sciences
Faculté des Sciences
MASTER THESIS
VIEW 95 | DOWNLOAD 12

Apport de la télédétection dans le suivi de la dynamique des aires protégées : cas du parc national de la Kibira

Download
Ndayikengurukiye, Médard ULiège
Promotor(s) : Tychon, Bernard ULiège
Date of defense : 4-Sep-2017 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/3337
Details
Title : Apport de la télédétection dans le suivi de la dynamique des aires protégées : cas du parc national de la Kibira
Author : Ndayikengurukiye, Médard ULiège
Date of defense  : 4-Sep-2017
Advisor(s) : Tychon, Bernard ULiège
Committee's member(s) : Denis, Antoine ULiège
Hambuckers, Alain ULiège
Language : French
Number of pages : 46
Keywords : [fr] Forêt ombrophile de montagne
[fr] parc national de la Kibira, Aire protégée, télédétection
Discipline(s) : Life sciences > Environmental sciences & ecology
Target public : Researchers
Professionals of domain
Student
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master de spécialisation en sciences et gestion de l'environnement dans les pays en développement
Faculty: Master thesis of the Faculté des Sciences

Abstract

[fr] Situé sur la crête Congo-Nil, au nord-ouest du pays, le Parc National de la Kibira est une forêt ombrophile de montagne ayant une superficie estimée à quarante mille hectares (40 000 ha). Du nord au sud, il mesure 80 Km de long et une largeur maximale de 8 Km. Il est formé par quatre secteurs dont le secteur de Rwegura, le secteur de Teza, le Secteur de Musigati et le secteur de Mabayi.
L’objectif de notre travail est de montrer le rôle de la télédétection dans le suivi des aires protégées. Pour faire cette étude, deux images Landsat de 1986 et Sentinel 2 de 2016 ont été traitées et analysées. Quatre classes principales ont été étudiées : la classe de forêt dense, les clairières, les zones défrichées et le lac de retenue. Le choix des classes s’est basé principalement sur les priorités du Ministère de l’Eau, de l’Environnement de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme mais aussi sur les connaissances que nous avons sur la zone d’étude. Pour étudier l’évolution de ces différentes classes, nous avons procédé à la classification supervisée pour les deux images pour pouvoir observer les différents changements qui se sont opérés pendant 30 ans. Notre étude a pu montrer qu’entre 1986 et 2016, la classe forestière a régressé de 10.23 % alors que les clairières ont augmenté de 9.62% et 0.58 % pour les zones défrichées.
En plus de cela, notre étude a démontré que les secteurs les plus menacés sont ceux qui se trouvent dans les communes les plus densément peuplés ayant une densité supérieure à 300 habitants au Km2 notamment les communes de Kabarore, Muruta, Matongo, Bukeye et Muramvya. Ces secteurs sont Rwegura et Teza et un peu le secteur de Musigati.
Après avoir étudié l’évolution du PNK, nous avons essayé de comparer les performances des satellites que nous avons utilisés au cours de ce travail. Pour les comparer, nous avons traité deux images qui ont été prises à des périodes très proches mais par des satellites différents. La première image est celle de Landsat 8 qui a été prise le 5 juillet 2016 et l’image de Sentinel 2 prise le 2 juillet 2016. En comparant les différentes caractéristiques de ces satellites et en analysant les images et les résultats trouvés au cours du traitement, notre analyse a prouvé que Sentinel 2 a de bonnes performances par rapport à Landsat grâce à sa bonne résolution spatiale de 10 m dans le visible. Cependant, en cas d’étude, ces deux satellites peuvent se compléter étant donné que Landsat dispose beaucoup de données d’archives qui peuvent servir à des études de longues dates.


File(s)

Document(s)

File
Access TFE MS SGE PED 2016-2017 NDAYIKENGURUKIYE Médard.pdf
Description: -
Size: 2.36 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Ndayikengurukiye, Médard ULiège Université de Liège > Master spéc. sc. & gest. env. dans pays dév.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 95
  • Total number of downloads 12










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.