Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 76 | DOWNLOAD 8

Étude des différences de pression sous-glottique estimée en fonction de la pathologie vocale sur un corpus de 418 patients

Download
Chareix, Hélène ULiège
Promotor(s) : Morsomme, Dominique ULiège
Date of defense : 6-Sep-2013 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/401
Details
Title : [fr] Étude des différences de pression sous-glottique estimée en fonction de la pathologie vocale sur un corpus de 418 patients
Author : Chareix, Hélène ULiège
Date of defense  : 6-Sep-2013
Advisor(s) : Morsomme, Dominique ULiège
Committee's member(s) : Leclercq, Anne-Lise ULiège
Jansen, Catherine 
Language : French
Number of pages : 96
Rameau keyword(s) : Audiophonologie
Voix -- Aspect physiologique
Larynx
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Commentary : 2 annexes
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en logopédie, à finalité spécialisée en orthodontie-voix
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] Objectifs et méthode : Cette étude a pour but d'analyser les différences de pression sous-glottique estimée (PSGE) en fonction de la pathologie vocale. Nous étudions dans quelle mesure l'âge, le sexe, et le niveau de pression sonore jouent sur ces différences. Nous comparons les données des patients avec des données normatives tirées de la littérature. Enfin, nous étudions la corrélation entre la PSGE et les scores au Voice Handicap Index (VHI), et au Dysphonia Severity Index (DSI). Notre étude se base sur les données de 418 patients ayant consulté le CHU de Liège pour dysphonie ou dysodie entre 2009 et 2012. La PSGE a été mesurée au moyen de l'aérophonoscope sous programme du Computerized Speech Lab (KayPENTAX Corp, Lincoln Park, NJ). Les patients ont répété trois séquences de trois /ipipi/ à intensité faible(IFa), conversationnelle(IC) et forte(IFo). Les patients ont été regroupés en fonction de leur diagnostic. Résultats : Les patients présentant un plan glottique normal ont une PSGE significativement inférieure aux patients atteints de nodules(IFa, IC), de polypes(IFa, IC), d'inflammations ou d’œdèmes(IFa, IC), de kystes(IC) et de vergetures(IC). Les patients souffrant d'atrophie ou de presbyphonie ont une PSGE inférieure aux patients atteints de nodules(IC), et de polypes(IFo). Les troubles non-organiques gardent une corrélation globalement positive entre PSGE et intensité aux trois niveaux d'intensité alors que cette corrélation perd sa significativité, principalement en IFa et IFo, pour les lésions affectant la masse des plis vocaux. Tous les patients ont une PSGE supérieure à la norme des sujets sains, sauf les patients avec atrophie ou presbyphonie(IFa). Les hommes ont une PSGE plus élevée que les femmes(IFo). L'âge n'entraîne pas de variation de la PSGE, quelle que soit l'intensité. Une corrélation positive a été trouvée entre VHI et PSGE(IFa). Entre le DSI et la PSGE, il existe une corrélation négative (IFa, IC).


File(s)

Document(s)

File
Access s100567Chareix2013.pdf
Description: -
Size: 4.04 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Chareix, Hélène ULiège Université de Liège - ULg > 2e an. master logo., fin. spéc. orthod. - voix

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Leclercq, Anne-Lise ULiège Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Logopédie clinique
    ORBi View his publications on ORBi
  • Jansen, Catherine
  • Total number of views 76
  • Total number of downloads 8










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.