Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 41 | DOWNLOAD 4

Interactions langage-mémoire : impact du niveau d’expertise verbale et perceptive sur l’effet d’ombrage chez l’enfant et le jeune adulte

Download
Saadi, Naïma ULiège
Promotor(s) : Dehon, Hedwige ULiège
Date of defense : 9-Sep-2013 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/545
Details
Title : [fr] Interactions langage-mémoire : impact du niveau d’expertise verbale et perceptive sur l’effet d’ombrage chez l’enfant et le jeune adulte
Author : Saadi, Naïma ULiège
Date of defense  : 9-Sep-2013
Advisor(s) : Dehon, Hedwige ULiège
Committee's member(s) : Laroi, Frank ULiège
Catale, Corinne ULiège
Language : French
Number of pages : 101
Rameau keyword(s) : Langage
Mémoire
Perception visuelle
Adultes
Enfants
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Theoretical & cognitive psychology
Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Commentary : 5 annexes
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en logopédie, à finalité spécialisée en neuropsychologie du langage et troubles des apprentissages verbaux
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] Des études menées en 1990 par Schooler & Engstler-Schooler indiquent que décrire verbalement un stimulus non verbal, comme par exemple un visage, aurait une conséquence sur l’identification ultérieure de celui-ci. En effet, les résultats de leurs études ont montré que le fait de décrire verbalement le visage a réduit significativement la capacité à l’identifier correctement. Ces auteurs ont appelé ce phénomène « l’effet d’ombrage verbal ». Par ailleurs, quelques études ont tenté de savoir si cette influence des descriptions se manifestait de façon similaire chez les enfants (Karageorge & Zajac, 2011 ; Memon & Rose, 2002) mais aucune n’a montré d'effet d’ombrage verbal dans cette population. L’objectif de la recherche est de vérifier la fiabilité du phénomène d’effet d’ombrage verbal dans le domaine de la reconnaissance des visages et de voir dans quelle mesure il est influencé par l'âge. En outre, Ryan & Schooler (1998), ont suggéré que l’effet d’ombrage verbal variait selon les aptitudes perceptuelles et verbales. Selon eux, cet effet serait accentué chez des sujets ayant des capacités perceptives élevées et de faibles capacités verbales. Ainsi nous avons examiné les niveaux d'expertises perceptive et verbale de nos sujets afin de voir si l'effet est bel et bien modulé par ces différences interindividuelles. Nous avons comparé et analysé les résultats d'enfants de 3 tranches d’âges (7-8 ans ; 10-11 ans et 13-14 ans) et de sujets adultes (18-30 ans) sur base des performances à une tâche d’identification de visages. Les résultats de notre étude nous ont mis en évidence un effet d’ombrage verbal chez tous nos sujets. De manière similaire aux adultes, le fait de décrire verbalement le visage réduit également la capacité des enfants à l’identifier correctement par la suite. Nos résultats ont également montré que l’effet d’ombrage verbal n’était pas modulé par l’expertise perceptive et verbale. Toutefois, cette absence de modulation par ces différences interindividuelles pourrait s’expliquer par certains biais méthodologiques de notre étude.


File(s)

Document(s)

File
Access s094501Saadi2013.pdf
Description: -
Size: 2.57 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Saadi, Naïma ULiège Université de Liège - ULg > 2e an. master logo., fin. spéc. neurospycho.& troub. appr.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Laroi, Frank ULiège Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Psychologie clinique cognitive et comportementale
    ORBi View his publications on ORBi
  • Catale, Corinne ULiège Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 41
  • Total number of downloads 4










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.