Feedback

Faculté de Médecine Vétérinaire
Faculté de Médecine Vétérinaire
MASTER THESIS
VIEW 56 | DOWNLOAD 3

Bien-être des cailles pondeuses : indicateurs zootechniques, sémiologiques et comportementaux

Download
Lionnet, Alexandra ULiège
Promotor(s) : Moula, Nassim ULiège
Date of defense : 27-Jun-2019 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/7010
Details
Title : Bien-être des cailles pondeuses : indicateurs zootechniques, sémiologiques et comportementaux
Translated title : [en] Laying quail welfare: zootechnical, semiological and behavioural indicators
Author : Lionnet, Alexandra ULiège
Date of defense  : 27-Jun-2019
Advisor(s) : Moula, Nassim ULiège
Committee's member(s) : Cabaraux, Jean-François ULiège
Detilleux, Johann ULiège
Vandenheede, Marc ULiège
Moyse, Evelyne ULiège
Language : French
Discipline(s) : Life sciences > Veterinary medicine & animal health
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en médecine vétérinaire
Faculty: Master thesis of the Faculté de Médecine Vétérinaire

Abstract

[fr] Dans la présente étude, des indicateurs zootechniques, sémiologiques et comportementaux ont été utilisés pour interpréter le bien-être des cailles logées dans différents hébergements : deux pendant la période de croissance (enrichi ou non enrichi) et trois environnements différents pendant la période de ponte (cages, volières simples et volières enrichies).
Pendant la période de ponte, un effet statistique (P=0,013) sur le nombre d’œufs pondus a été observé entre les groupes. Des différences statistiques (P<0,05) au niveau de la qualité des œufs et des performances de ponte ont également été enregistrées. Les cailles logées en cage sont également plus légères que celles en volière (P=0,0354), et présentent des scores lésionnels au niveau du bec (P=0,0162), au niveau du dos (P=0,0083) et au niveau des pattes (P=0,0008 et P=0,0001) statistiquement plus importants. Une plus grande morbidité et mortalité a été enregistrée chez les cailles logées en cages et en volières simples.
Les cailles hébergées en volières enrichies ont également montré une préférence pour des lieux de ponte spécifiques (P<0,0001), 55% des œufs ayant été récoltés dans un des types d’enrichissement, qui ne représentent qu’un dixième de la surface totale. Les cailles logées en volières simples ont également montré des préférences (P<0,0001).
De plus, les cailles hébergées en volières simples ont exprimé des comportements anormaux non observés en volières enrichies.
Des résultats obtenus il apparait que les cailles logées en volières enrichies présentent un meilleur niveau de bien-être.


File(s)

Document(s)

File
Access BE CAILLES _ LIONNET _ TFE 18-19.pdf
Description:
Size: 57.49 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Lionnet, Alexandra ULiège Université de Liège > Master méd. vété.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Cabaraux, Jean-François ULiège Université de Liège - ULiège > Dpt. de gestion vétérinaire des Ressources Animales (DRA) > Ecologie de la santé et des productions animales
    ORBi View his publications on ORBi
  • Detilleux, Johann ULiège Université de Liège - ULiège > Dpt. de gestion vétérinaire des Ressources Animales (DRA) > Génétique quantitative
    ORBi View his publications on ORBi
  • Vandenheede, Marc ULiège Université de Liège - ULiège > Dpt. de gestion vétérinaire des Ressources Animales (DRA) > Ethologie vétérinaire et bien-être des animaux
    ORBi View his publications on ORBi
  • Moyse, Evelyne ULiège Université de Liège - ULiège > Dpt. de gestion vétérinaire des Ressources Animales (DRA) > Biostatistiques et bioinformatique appliquées aux sc. vétér.
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 56
  • Total number of downloads 3










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.