Feedback

Faculté de Médecine Vétérinaire
Faculté de Médecine Vétérinaire
MASTER THESIS
VIEW 1 | DOWNLOAD 0

La résistance des équidés à la formation des barotraumatismes lors de la ventilation par pression positive intermittente : mythe ou réalité ?

Download
Bourdon, Caroline ULiège
Promotor(s) : Sandersen, Charlotte ULiège
Date of defense : 27-Jun-2019 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/7244
Details
Title : La résistance des équidés à la formation des barotraumatismes lors de la ventilation par pression positive intermittente : mythe ou réalité ?
Translated title : [en] The barotrauma equines’ resistance during intermittent positive-pressure ventilation: myth or reality?
Author : Bourdon, Caroline ULiège
Date of defense  : 27-Jun-2019
Advisor(s) : Sandersen, Charlotte ULiège
Committee's member(s) : Fraipont, Audrey ULiège
Ponthier, Jerome ULiège
Serteyn, Didier ULiège
Salciccia, Alexandra ULiège
Language : French
Number of pages : 24
Keywords : [fr] IPPV
[fr] Equidés
[fr] Ventilation
Discipline(s) : Life sciences > Veterinary medicine & animal health
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en médecine vétérinaire
Faculty: Master thesis of the Faculté de Médecine Vétérinaire

Abstract

[fr] La ventilation par pression positive inspiratoire (IPPV) est une technique couramment utilisée lors d'anesthésie générale en médecine vétérinaire. Elle consiste à insuffler de l'air dans les poumons de l’animal afin de maintenir les échanges gazeux de la barrière alvéole-capillaire. Les équidés sont une des rares espèces dans laquelle de fortes pressions inspiratoires sont couramment utilisées. Au contraire lors de son utilisation chez les carnivores domestiques, de faibles pressions inspiratoires sont appliquées par crainte de formation de barotraumatismes. Ainsi d'anciennes hypothèses tendaient à dire que les chevaux auraient des particularités physiologiques, anatomiques ou encore biochimiques, qui leur conféreraient une résistance quant à la formation de barotraumatismes. À force de recherches et d'expérimentations, il a été montré que les lésions observées chez les animaux de compagnie seraient plus souvent associées à une augmentation du volume tidal que celle de la pression inspiratoire. Il serait alors plus judicieux de parler de volotraumatismes que des barotraumatismes. Enfin, les chevaux posséderaient donc des mécanismes de résistance aux volotraumatismes, notamment par leur faible compliance thoracique.


File(s)

Document(s)

File
Access TFE_BOURDON_Caroline.pdf
Description:
Size: 878.94 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Bourdon, Caroline ULiège Université de Liège > Master méd. vété.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Fraipont, Audrey ULiège Université de Liège - ULiège > Dép. clinique des animaux de compagnie et des équidés (DCA) > Dép. clinique des animaux de compagnie et des équidés (DCA)
    ORBi View his publications on ORBi
  • Ponthier, Jerome ULiège Université de Liège - ULiège > Dép. clinique des animaux de compagnie et des équidés (DCA) > Anesthésiologie gén. et pathologie chirurg. des grds animaux
    ORBi View his publications on ORBi
  • Serteyn, Didier ULiège Université de Liège - ULiège > Dép. clinique des animaux de compagnie et des équidés (DCA) > Anesthésiologie gén. et pathologie chirurg. des grds animaux
    ORBi View his publications on ORBi
  • Salciccia, Alexandra ULiège Université de Liège - ULiège > > Clinique vétérinaire universitaire (CVU)
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 1
  • Total number of downloads 0










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.