Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 89 | DOWNLOAD 14

Mesures de la qualité des interactions parent-enfant de 12 à 36 mois : Influence de l'âge des enfants, de la situation d'évaluation et du type de cotation sur la validité des mesures

Download
Tahay, Lindsay ULiège
Promotor(s) : Martinez Perez, Trecy ULiège
Date of defense : 2-Sep-2019/10-Sep-2019 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/7997
Details
Title : Mesures de la qualité des interactions parent-enfant de 12 à 36 mois : Influence de l'âge des enfants, de la situation d'évaluation et du type de cotation sur la validité des mesures
Translated title : [fr] Mesures de la qualité des interactions parent-enfant de 12 à 36 mois : Influence de l’âge des enfants, de la situation d’évaluation et du type de cotation sur la validité des mesures
Author : Tahay, Lindsay ULiège
Date of defense  : 2-Sep-2019/10-Sep-2019
Advisor(s) : Martinez Perez, Trecy ULiège
Committee's member(s) : Leroy, Sandrine ULiège
Fabry, Valérie 
Language : French
Number of pages : 116
Keywords : [fr] influence,
[fr] interactions
[fr] interactions parent-enfant
[fr] communication
[fr] langage
[fr] développement langagier
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Education & instruction
Target public : Professionals of domain
Student
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en logopédie, à finalité spécialisée en communication et handicap
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] L’importance des interactions parent-enfant est un sujet qui suscite un intérêt croissant dans la littérature. Beaucoup d’auteurs s’y intéressent car nous savons désormais qu’elles sont susceptibles d’avoir un impact sur le développement du langage. Néanmoins, la littérature n’offre actuellement que très peu de données concernant les facteurs susceptibles d’influencer la qualité des interactions parent-enfant de manière positive ou négative. De plus, il n’existe pas encore d’outils d’évaluation valides de ces interactions qui permettent d’évaluer ces différents facteurs afin d’obtenir des conclusions solides.
Dès lors, l’objectif de ce mémoire est de mieux comprendre ce qui peut influencer les mesures d’évaluation de la qualité des interactions parent-enfant. Nous nous sommes penchés sur trois questions : La première concerne l’influence de l’âge des enfants en lien avec les études de Barnett, Gustafsson, Deng, Mills-Koonce, & Cox (2012) et D’Odorico & Jacob (2006) qui s’intéressent au principe de bidirectionnalité de l’interaction et à l’influence des compétences langagières de l’enfant sur le comportement du parent. La seconde question s’intéresse à l’influence de la situation d’évaluation en lien avec les études de Sosa (2016) et Stich, Girolametto, Johnson, Cleave, & Chen (2015) qui étudient la complexité du langage parental en fonction du contexte d’interaction. Notre dernière question porte sur l’influence du type de cotation (échelle de Likert vs. mesures métriques) en lien avec l’étude de Down, Levickis, Hudson, Nicholls, & Wake (2014) qui observent une corrélation satisfaisante entre une note globale de réactivité verbale du parent et une mesure précise de la fréquence des réponses promptes et contingentes du parent.
Pour cela, nous avons analysé soixante vidéos d’interaction entre un parent et son enfant (âgé de 12 à 36 mois). Ces dyades ont été filmées à deux reprises (T1 et T2) dans trois situations de jeu (jeu libre, jeu de performance et lecture de livre) à un an d’intervalle.
Les résultats de cette étude suggèrent que l’âge de l’enfant, la situation d’évaluation ainsi que le type de cotation influencent la qualité des interactions parent-enfant. Premièrement, certains aspects des interactions varient en fonction de l’âge. En effet, les enfants ont tendance à produire plus d’intentions communicatives au T2. Le parent va par conséquent se montrer plus sensible et offrir davantage de stratégies de soutien au développement langagier au T2 qu’au T1. Ensuite, concernant le contexte, il s’avère que le jeu libre est le contexte le plus riche et également le plus représentatif des interactions parent-enfant quotidiennes. Ce contexte permet davantage à l’enfant d’être impliqué dans les interactions. Son implication va le pousser à interagir davantage avec son parent qui va pouvoir lui offrir un plus grand nombre de stratégies de soutien au développement langagier que dans un autre contexte. Enfin, nous ne pouvons pas actuellement confirmer que les mesures globales et métriques permettent d’obtenir des résultats semblables. Des études supplémentaires qui utilisent une mesure globale qui s’intéresse à plus d’aspects des interactions (sensibilité parentale, directivité…) sont nécessaires.


File(s)

Document(s)

File
Access Mémoire_LindsayTAHAY.pdf
Description:
Size: 1.48 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Tahay, Lindsay ULiège Université de Liège > Master logo., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Leroy, Sandrine ULiège Université de Liège - ULiège > Département de Logopédie > Logopédie clinique
    ORBi View his publications on ORBi
  • Fabry, Valérie
  • Total number of views 89
  • Total number of downloads 14










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.