Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 316 | DOWNLOAD 1108

Étude de l'impact des capacités intellectuelles de l'enfant sur la résilience et le développement d'un traumatisme psychique. Comparaison entre des enfants placés en famille d'accueil et des enfants vivant au sein de leur famille d'origine

Download
Delhalle, Manon ULiège
Promotor(s) : Blavier, Adelaïde ULiège
Date of defense : 2-Sep-2019/10-Sep-2019 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/8388
Details
Title : Étude de l'impact des capacités intellectuelles de l'enfant sur la résilience et le développement d'un traumatisme psychique. Comparaison entre des enfants placés en famille d'accueil et des enfants vivant au sein de leur famille d'origine
Translated title : [en] Study of the impact of the child's intellectual capacities on the resilience and development of psychological trauma. Comparison between children placed in foster care and children living with their family of origin.
Author : Delhalle, Manon ULiège
Date of defense  : 2-Sep-2019/10-Sep-2019
Advisor(s) : Blavier, Adelaïde ULiège
Committee's member(s) : Mormont, Elodie ULiège
Legrand, Agnès 
Language : French
Number of pages : 101
Keywords : [en] Psychological trauma
[en] Children
[en] Resilience
[en] Intelligence quotient
[en] Post-traumatic stress disorder
[en] Foster care
[fr] Traumatisme psychique
[fr] Enfants
[fr] Résilience
[fr] Quotient intellectuel
[fr] Trouble du stress post-traumatique
[fr] Placement en famille d'accueil
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Target public : Professionals of domain
Student
General public
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en psychologie clinique
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] Objectifs :
Ce travail de fin d'études avait pour objectif d'étudier différents facteurs favorisant la résilience des enfants et influençant leurs réactions à la suite d'événements potentiellement traumatisants. De manière plus précise, nous avons décidé de nous centrer sur l’impact des capacités intellectuelles de l'enfant sur sa résilience et ses réactions post-traumatiques.

Méthodologie :
Cette étude a été réalisée en collaboration avec des écoles primaires, mouvements de jeunesse et centres de placements familiaux, où on été recrutés 30 enfants tout-venant et 10 enfants placés en famille d'accueil. Nos récoltes de données se déroulaient en trois temps : une anamnèse était d'abord menée avec l'enfant et ses parents. Ensuite, un test de quotient intellectuel (WISC-V) était proposé à l'enfant (Wechsler, 2016). Enfin, lors de la dernière rencontre, l'enfant complétait deux questionnaires : le premier sur sa résilience (CYRM ; Ungar & Liebenberg, 2011) et le second sur la présence de symptômes post-traumatiques (CPTS-RI ; Frederick et al., 1992).

Résultats :
Tout d'abord, les résultats ont montré que le quotient intellectuel de l'enfant a un effet significatif sur ses scores aux questionnaires de résilience et de trouble du stress post-traumatique. Ainsi, plus les capacités intellectuelles de l'enfant sont hautes, plus il est résilient et moins il présente de symptômes post-traumatiques. De plus, nos résultats démontrent que les indices du quotient intellectuel impactent différemment la résilience et le psychotraumatisme chez l'enfant. Ensuite, nos analyses ont fait émerger un facteur inattendu : celui de la surprotection parentale. En effet, un lien significatif indique que plus la résilience familiale de l'enfant est élevée, plus il présente de symptômes post-traumatiques. Enfin, nos résultats indiquent que les enfants placés ont vécu des événements de plus forte gravité que les enfants tout-venant, mais ils ne nous permettent pas de confirmer que les enfants placés sont plus nombreux à présenter un trouble du stress post-traumatique. Alors que, chez les enfants tout-venant, nous obtenons une relation significative entre leur quotient intellectuel et leurs symptômes post-traumatiques, nous ne retrouvons pas cette association chez les enfants placés. Par ailleurs, notre étude suggère que différents facteurs, tels que le nombre de placements et les contacts avec la famille d'origine, influencent la sévérité des symptômes post-traumatiques des enfants placés.

Conclusion :
En conclusion, le quotient intellectuel de l'enfant semble être un facteur pertinent dans l’étude de la résilience et des troubles post-traumatiques chez l’enfant. De manière générale, les recherches futures devraient mettre en place des études portant sur de plus grands échantillonnages, avec un design longitudinal. De plus, il serait intéressant qu'elles étudient plus précisément les mécanismes sous-jacents du lien entre le quotient intellectuel de l'enfant, la résilience et le trouble du stress post-traumatique.


File(s)

Document(s)

File
Access s142007DelhalleManon2019.pdf
Description:
Size: 608.97 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Delhalle, Manon ULiège Université de Liège > Master sc. psycho., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Mormont, Elodie ULiège Université de Liège - ULiège > Département de Psychologie > Psychopathologie de l'enfance
    ORBi View his publications on ORBi
  • Legrand, Agnès
  • Total number of views 316
  • Total number of downloads 1108










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.