Feedback

Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie
Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie
MASTER THESIS
VIEW 28 | DOWNLOAD 681

Différence de traitement fiscal entre les revenus mobiliers perçus par un résident belge personne physique via un fonds commun de placement (FCP) et ceux perçus via une société d'investissement à capital variable (SICAV)

Download
Kips, Sébastien ULiège
Promotor(s) : WARZEE, Julien ; Thiébaut, Xavier ULiège
Date of defense : 22-Jun-2020/27-Jun-2020 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/8756
Details
Title : Différence de traitement fiscal entre les revenus mobiliers perçus par un résident belge personne physique via un fonds commun de placement (FCP) et ceux perçus via une société d'investissement à capital variable (SICAV)
Author : Kips, Sébastien ULiège
Date of defense  : 22-Jun-2020/27-Jun-2020
Advisor(s) : WARZEE, Julien 
Thiébaut, Xavier ULiège
Committee's member(s) : Bourgeois, Marc ULiège
Nollet, Aymeric ULiège
Language : French
Number of pages : 34
Discipline(s) : Law, criminology & political science > Tax law
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master de spécialisation en droit fiscal
Faculty: Master thesis of the Faculté de Droit, de Science Politique et de Criminologie

Abstract

[fr] Nous aborderons, dans ce travail, la différence de traitement fiscal que réserve le Code des Impôts sur les Revenus (CIR), aux revenus versés par deux types de fonds, la SICAV et le FCP, à l’investisseur résident belge personne physique. Nous verrons que le choix du véhicule financier a des conséquences fiscales pour le contribuable. Dans certains cas, il subit un précompte mobilier libératoire. Dans d’autres, il a l’obligation de mentionner, dans sa déclaration annuelle, les revenus perçus du fonds d’investissement.
Dans la première partie, au premier chapitre, nous définirons la notion de fonds d’investissement de manière générale ainsi que du point de vue du droit financier. Nous verrons que ce dernier définit des notions utilisées en droit fiscal pour déterminer le champs d’application ratione materiae de l’impôt. Nous aborderons également les différentes catégories de fonds. Au second chapitre, afin d’avoir une vue plus globale sur la fiscalité qu’aura à subir directement ou indirectement l’investisseur, nous évoquerons succinctement différents impôts, autres que l’impôt sur les revenus, s’appliquant tant aux fonds d’investissements eux-mêmes qu’à leurs détenteurs de parts.
Dans la seconde partie, au premier chapitre, nous analyserons la fiscalité frappant la distribution d’un coupon. Nous y définirons le concept de transparence fiscale absolue, telle qu’appliquée aux FCP. Le chapitre 2 abordera le rachat par un fonds d’investissement de ses propres parts. Quant au chapitre 3, il développera longuement l’analyse de cette « usine à gaz » qu’est l’article 19bis du CIR, appelé aussi « Taxe sur l’épargne ». Enfin, le chapitre 4 sera consacré à la Taxe Caïman qui tend à rendre fiscalement transparentes certaines SICAV dédiées, les rapprochant ainsi du traitement fiscal des FCP.


File(s)

Document(s)

File
Access KIPS.Sébastien.TFE.pdf
Description: -
Size: 1.16 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Kips, Sébastien ULiège Université de Liège > Master spéc. droit fiscal

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 28
  • Total number of downloads 681










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.