Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 74 | DOWNLOAD 17

"Menace du diagnostic" : influence sur les performances cognitives de personnes cérébrolésées

Download
Mellemans, Catherine ULiège
Promotor(s) : Meulemans, Thierry ULiège
Date of defense : 31-Aug-2015 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/931
Details
Title : [fr] "Menace du diagnostic" : influence sur les performances cognitives de personnes cérébrolésées
Author : Mellemans, Catherine ULiège
Date of defense  : 31-Aug-2015
Advisor(s) : Meulemans, Thierry ULiège
Committee's member(s) : Willems, Sylvie ULiège
Dardenne, Benoît ULiège
Language : French
Number of pages : 102
Commentary : 48 annexes
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en psychologie clinique
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] Depuis quelques années, les recherches en psychologie sociale portent un intérêt particulier sur l’influence probable de facteurs psychosociaux dans l’évaluation cognitive des patients. Ainsi, en 2002, Suhr et Gunstad reconnaissent un impact des stéréotypes sur les performances neuropsychologiques et le nomme « menace du diagnostic ». Ces auteurs ont ainsi montré que le fait d’attirer l’attention d’étudiants sur leur histoire médicale, et plus précisément sur leur traumatisme crânien léger, provoquait une diminution de leurs performances à diverses fonctions cognitives. En revanche, d’autres auteurs (Ozen & Fernandes, 2011) n’ont pas observé de modification des performances. Nous avons voulu répliquer ses résultats sur une population neurologique comprenant des sujets cérébrolésés à la suite d’un accident vasculaire ou d’un traumatisme crânien de diverses gravités. Nous obtenons un effet de la menace uniquement sur les performances des sujets aux tâches évaluant les fonctions exécutives alors que les performances attentionnelles et mnésiques ne semblent pas être sensibles au stéréotype négatif activé. En revanche, nos résultats se veulent rassurants en nous montrant qu’il peut être possible de réduire cet effet de la menace. En effet, bien que notre hypothèse de supériorité ne soit pas vérifiée, nos analyses montrent que les sujets ayant reçu des instructions véhiculant un stéréotype positif égalisent leurs performances cognitives avec celles des sujets sous la condition neutre. De plus, il semblerait que la menace ait également un impact sur les attentes et la perception de la tâche. En effet, les sujets sous la condition de menace rapportent de plus faibles attentes et perçoivent la tâche comme plus difficile en comparaison avec le groupe neutre. En revanche, aucun effet n’est observé sur l’effort et la motivation des sujets. Enfin, notre étude rapporte un effet modérateur de l’identification au domaine et de la vision du groupe des personnes cérébrolésées sur la relation entre le stéréotype et la performance. En conclusion, il semblerait que l’activation d’un stéréotype puisse interférer avec les performances cognitives des patients. En revanche, de futures recherches sont nécessaires afin de répliquer ces résultats avec un plus grand échantillon et de moindres limites méthodologiques.


File(s)

Document(s)

File
Access s101744Mellemans2015.pdf
Description: -
Size: 6.77 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Mellemans, Catherine ULiège Université de Liège - ULg > 2e an. master sc. psycho., fin. spéc. psycho. clin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Willems, Sylvie ULiège Université de Liège - ULg > Clinique psychologique et logopédique universitaire (CPLU)
    ORBi View his publications on ORBi
  • Dardenne, Benoît ULiège Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Psychologie sociale
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 74
  • Total number of downloads 17










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.