Feedback

Faculté des Sciences
Faculté des Sciences
MASTER THESIS
VIEW 28 | DOWNLOAD 9

Utilisation des phoques comme bioindicateurs de la contamination marine par les éléments chimiques

Download
Marchand, Laurine ULiège
Promotor(s) : Pinzone, Marianna ULiège ; Das, Krishna ULiège
Date of defense : 4-Sep-2023/5-Sep-2023 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/18491
Details
Title : Utilisation des phoques comme bioindicateurs de la contamination marine par les éléments chimiques
Author : Marchand, Laurine ULiège
Date of defense  : 4-Sep-2023/5-Sep-2023
Advisor(s) : Pinzone, Marianna ULiège
Das, Krishna ULiège
Committee's member(s) : Delille, Bruno ULiège
Grégoire, Marilaure ULiège
Michel, Loïc ULiège
Language : French
Discipline(s) : Physical, chemical, mathematical & earth Sciences > Multidisciplinary, general & others
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en océanographie, à finalité approfondie
Faculty: Master thesis of the Faculté des Sciences

Abstract

[fr] Ce mémoire scientifique avait pour objectif d'étudier la présence d'éléments chimiques dans les
tissus de foies et de muscles de six espèces de phoques (phoques gris, communs, annelés, du
Groenland, à capuchon et barbus) présents dans les régions OSPAR I (Arctique) et II (mer du
Nord). Il visait également à évaluer le potentiel de ces phoques comme bioindicateurs de la
pollution par les éléments chimiques.
L'analyse des concentrations en 33 éléments chimiques dans les foies et les muscles a révélé la
présence de nombreux contaminants. Les éléments majoritaires étaient le zinc, le mercure, le
sélénium et le cadmium. Des éléments issus des nouvelles technologies comme l'antimoine, le
lanthane et le néodyme ont également été quantifiés.
Les concentrations variaient en fonction de l'espèce, du sexe, de l'âge et surtout du tissu analysé.
Les niveaux étaient systématiquement plus élevés dans le foie, organe d'accumulation et de
détoxification.
Cette étude a confirmé la contamination des phoques par plusieurs éléments chimiques histo riques et émergents. Elle souligne leur capacité à intégrer l'exposition chimique de leur envi ronnement du fait de leur position trophique élevée et de leur longévité. Le foie semble le tissu
le plus adéquat pour surveiller l'accumulation des contaminants sur le long terme.
Cependant, le choix des éléments issus des nouvelles technologies à mesurer chez les phoques
doit être judicieux. Seuls certains éléments comme l'antimoine, le lanthane et le néodyme ont
été quantifiés de façon significative. D'autres éléments étaient indétectables ou très faiblement
concentrés.
Des études complémentaires sont nécessaires pour sélectionner les éléments pertinents à ana lyser chez chaque espèce et établir des valeurs de référence. Une telle démarche permettrait
d'optimiser l'utilisation des phoques comme bioindicateurs de ces nouveaux contaminants dans
le cadre de la convention OSPAR.


File(s)

Document(s)

File
Access mémoire MarchandLaurine août 2023.pdf
Description:
Size: 3.68 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Marchand, Laurine ULiège Université de Liège > Master en océanogra., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Delille, Bruno ULiège Université de Liège - ULiège > Département d'astrophys., géophysique et océanographie (AGO) > Département d'astrophys., géophysique et océanographie (AGO)
    ORBi View his publications on ORBi
  • Grégoire, Marilaure ULiège Université de Liège - ULiège > Département d'astrophys., géophysique et océanographie (AGO) > MAST (Modeling for Aquatic Systems)
    ORBi View his publications on ORBi
  • Michel, Loïc ULiège Université de Liège - ULiège > Département de Biologie, Ecologie et Evolution > Systématique et diversité animale
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 28
  • Total number of downloads 9










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.