Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 111 | DOWNLOAD 77

Étude des liens entre les déficits de reconnaissance des visages et l'anxiété sociale et la dépression

Download
Nigrou, Trishia ULiège
Promotor(s) : Devue, Christel ULiège
Date of defense : 31-Aug-2023/8-Sep-2023 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/19192
Details
Title : Étude des liens entre les déficits de reconnaissance des visages et l'anxiété sociale et la dépression
Translated title : [fr] Étude des liens entre les déficits de reconnaissance des visages et l’anxiété sociale et la dépression.
Author : Nigrou, Trishia ULiège
Date of defense  : 31-Aug-2023/8-Sep-2023
Advisor(s) : Devue, Christel ULiège
Committee's member(s) : Quertemont, Etienne ULiège
Blairy, Sylvie ULiège
Language : French
Number of pages : 57
Keywords : [fr] difficultés de reconnaissance des visages, Prosopagnosie, anxiété, dépression
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Theoretical & cognitive psychology
Name of the research project : Étude des liens entre les déficits de reconnaissance des visages et l’anxiété sociale et la dépression.
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences psychologiques, à finalité spécialisée en psychologie clinique
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] Les difficultés de reconnaissance de visage apparaissent dans une forme plus extrême à travers de la prosopagnosie. Il existe deux types de prosopagnosie : Acquise (dû à une lésion) et développementale / congénital. La prosopagnosie peut être définie comme « l’incapacité à reconnaitre les visages familiers, sur base de la perception visuelle, ne pouvant être expliquée ni par des déficits visuels de bas niveau, ni par une altération cognitive telle qu’une confusion mentale, une aphasie, une amnésie ou d’autres signes de détérioration intellectuelle » (Bodamer,1947, p. 6-54 ; Rondot & Tzavaras, 1969, p. 65-133). Nous nous sommes intéressé aux différentes conséquences que ces difficultés peuvent avoir telles que l'anxiété, la dépression. L’étude de L.Yardley et al de 2008 rapporte des difficultés d’interactions sociale entrainant une anxiété d’offenser les autres et un sentiment d’inadéquation. D’autres conséquences psychosociales à long terme fut rapportées tels que des changements de comportement pour éviter les erreurs de reconnaissances, l’évitement des interactions sociales, dépression, des problèmes de relations interpersonnelles, du stress chronique et de l’anxiété sociale. L'étude de Dalrymphe et al de 2014 rapportent également de l'anxiété sociale chez des personnes ayant des difficultés de reconnaissance de visage. Le but de la recherche est de mettre en lien les niveaux d'anxiété, en particulier sociale, et de dépression chez les personnes avec des difficultés de reconnaissance des visages. Nous nous attendions à un taux plus élevé d'anxiété sociale chez les personnes avec des difficultés de reconnaissance ce qui n'a pas été démontré au travers de cette étude. Nous nous sommes également penché sur les stratégies de coping de ces personnes.


File(s)

Document(s)

File
Access Trishia-Nigrou_Mémoire.pdf
Description:
Size: 925.69 kB
Format: Adobe PDF
File
Access Erratum_Trishia-Nigrou_Mémoire.pdf
Description: -
Size: 312.18 kB
Format: Adobe PDF

Author

  • Nigrou, Trishia ULiège Université de Liège > Master sc. psycho., à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Total number of views 111
  • Total number of downloads 77










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.