Feedback

Faculté des Sciences
Faculté des Sciences
MASTER THESIS
VIEW 80 | DOWNLOAD 18

Genèse et minéralogie d'un filon à fluorite riche en terres rares en bordure septentrionale du massif du Mont-Blanc (Mont Chemin, Valais, Suisse)

Download
Dorignaux, Diego ULiège
Promotor(s) : Hatert, Frédéric ULiège
Date of defense : 7-Sep-2017 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/3122
Details
Title : Genèse et minéralogie d'un filon à fluorite riche en terres rares en bordure septentrionale du massif du Mont-Blanc (Mont Chemin, Valais, Suisse)
Translated title : [en] Genesis and mineralogy of a Rare-Earth fluorite vein in the northern edge of the Mont Blanc (Mont Chemin, Valais, Switzerland)
Author : Dorignaux, Diego ULiège
Date of defense  : 7-Sep-2017
Advisor(s) : Hatert, Frédéric ULiège
Committee's member(s) : Meisser, Nicolas 
Philippo, Simon 
Vander Auwera, Jacqueline ULiège
Language : French
Number of pages : 88
Keywords : [fr] fluorite blanche, terres rares, minéralogie, modèle génétique, Mont Chemin, Suisse
Discipline(s) : Physical, chemical, mathematical & earth Sciences > Earth sciences & physical geography
Target public : Researchers
Professionals of domain
Student
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en sciences géologiques, à finalité approfondie
Faculty: Master thesis of the Faculté des Sciences

Abstract

[fr] Un filon à fluorite de couleur blanchâtre, riche en terres rares (REE), affleure dans une galerie au nom de « Mine à Hubacher », au Mont Chemin, situé en bordure septentrionale du Massif du Mont-Blanc, en Suisse. Pour des raisons économiques, l’exploitation du filon fluoré, contenu dans un encaissant gneissique à quartz-porphyrique, n’a jamais vu le jour. Les différentes méthodes d’analyses (observations macroscopiques et pétrographiques, la diffraction des rayons X sur poudre et monocristaux, la fluorescence X en laboratoire et portable, et les analyses qualitatives au MEB) ont permis une caractérisation minéralogique du filon. Elles présentent trois types de fluorite relativement différents au niveau visuel (une laiteuse, une verdâtre et une limpide), accompagnés de barite et de sulfures de plomb, de zinc, de cuivre et de fer ainsi qu’une large gamme de minéraux secondaires, comme les veines à césarolite. Actuellement, il existe deux hypothèses concernant la genèse de ces minéralisations. La première donne pour origine la formation du massif du Mont-Blanc au Carbonifère Supérieur (325-280 Ma), par le biais de remontées de fluides minéralisés en éléments légers et métaux lourds, grâce aux failles en périphérie. La seconde soutient une genèse par une circulation de fluides descendante datant du Permien au Trias Inférieur (280-230 Ma), à l’aide de fractures profondes dans le socle cristallin. Les résultats obtenus suggèrent un nouveau modèle, combinant ces deux hypothèses. Des paragenèses minérales, propres aux épisodes géologiques clés, et les séries d’altération des sulfures, viennent étayer cette hypothèse.


File(s)

Document(s)

File
Access Mémoire.pdf
Description:
Size: 10.58 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Dorignaux, Diego ULiège Université de Liège > Master en sc. géologiques, à fin.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Meisser, Nicolas
  • Philippo, Simon
  • Vander Auwera, Jacqueline ULiège Université de Liège - ULg > Département de géologie > Pétrologie, géochimie endogènes et pétrophysique
    ORBi View his publications on ORBi
  • Total number of views 80
  • Total number of downloads 18










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.