Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 40 | DOWNLOAD 3

Évaluation de la qualité des représentations phonologiques des enfants dysphasiques

Download
Faraguna, Marine ULiège
Promotor(s) : Maillart, Christelle ULiège
Date of defense : 5-Sep-2013 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/423
Details
Title : [fr] Évaluation de la qualité des représentations phonologiques des enfants dysphasiques
Author : Faraguna, Marine ULiège
Date of defense  : 5-Sep-2013
Advisor(s) : Maillart, Christelle ULiège
Committee's member(s) : Ngawa, Magali ULiège
Paquot, Stéphanie 
Language : French
Number of pages : 78
Rameau keyword(s) : Troubles du langage
Phonologie
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Theoretical & cognitive psychology
Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Commentary : 10 annexes
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en logopédie, à finalité spécialisée en communication et handicap
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] L’hypothèse d’une sous-spécification des représentations phonologiques est souvent évoquée pour rendre compte des difficultés langagières des enfants dysphasiques (Crosbie & al., 2004 ; Edwards & Lahey, 1998 ; Maillart & al., 2004a ; Maillart & al., 2004b). À l’heure actuelle, à l’exception des recherches de Maillart et ses collaborateurs, peu d’études se sont intéressées à la nature de leurs représentations phonologiques. Récemment, une étude menée par Quémart, Maillart et MacLeod (2012) indique une difficulté spécifique pour le traitement des voyelles chez les enfants dysphasiques. L’objectif de cette étude est d’étudier plus précisément la qualité des représentations phonologiques des enfants dysphasiques en prenant en compte le type de phonème et la position du phonème dans le mot. Afin d’évaluer la qualité des représentations phonologiques, 20 enfants dysphasiques et 20 enfants contrôles appariés sur l’âge lexical réceptif ont été soumis à une tâche de détection d’erreurs de prononciation. Les enfants dysphasiques tendent à être moins performants pour détecter les erreurs de prononciation. Ils ont significativement plus de difficultés à détecter les erreurs de prononciation portant sur les voyelles que celles portant sur les consonnes, et ce quelle que soit la position de la modification. Enfin, ils ont significativement plus de difficultés à détecter une erreur de prononciation en position finale qu’en position initiale ou médiane. Ces résultats soutiennent l’hypothèse d’une sous-spécification des représentations phonologiques chez les enfants dysphasiques et précisent la nature de leurs représentations. Les représentations vocaliques apparaissent moins bien spécifiées que les représentations consonantiques chez ces enfants.


File(s)

Document(s)

File
Access s073418Faraguna2013.pdf
Description: -
Size: 1.81 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Faraguna, Marine ULiège Université de Liège - ULg > 2e an. master logo., fin. spéc. lang. or. & handic.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Ngawa, Magali ULiège Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Psychologie du développement cognitif normal et atypique
    ORBi View his publications on ORBi
  • Paquot, Stéphanie
  • Total number of views 40
  • Total number of downloads 3










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.