Feedback

Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education
MASTER THESIS
VIEW 36 | DOWNLOAD 12

Etude de l’apprentissage de mots nouveaux chez des enfants dysphasiques

Download
Meunier, Aurélia ULiège
Promotor(s) : Maillart, Christelle ULiège
Date of defense : 3-Sep-2013 • Permalink : http://hdl.handle.net/2268.2/613
Details
Title : [fr] Etude de l’apprentissage de mots nouveaux chez des enfants dysphasiques
Author : Meunier, Aurélia ULiège
Date of defense  : 3-Sep-2013
Advisor(s) : Maillart, Christelle ULiège
Committee's member(s) : Binamé, Florence ULiège
Parisse, Christophe 
Language : French
Number of pages : 129
Rameau keyword(s) : Troubles du langage -- Chez l'enfant
Lecture -- Développement des capacités
Langage -- Compréhension
Reconnaissance des mots
Discipline(s) : Social & behavioral sciences, psychology > Theoretical & cognitive psychology
Social & behavioral sciences, psychology > Treatment & clinical psychology
Commentary : 1 annexe
Institution(s) : Université de Liège, Liège, Belgique
Degree: Master en logopédie, à finalité spécialisée en neuropsychologie du langage et troubles des apprentissages verbaux
Faculty: Master thesis of the Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education

Abstract

[fr] La dysphasie est un trouble primaire du langage, dans les sphères expressive ou expressive et réceptive. De nombreux auteurs ont établi des difficultés à l’apprentissage de nouveaux mots chez les enfants dysphasiques. Notre volonté ici est d’évaluer l’hypothèse d’une limitation dans l’apprentissage d’éléments rares en manipulant la fréquence d’expositions des items à retenir. Pour cela, une tâche expérimentale a été conçue, dans laquelle nous faisons varier la fréquence lexicale de six non-mots (haute fréquence lexicale vs basse fréquence lexicale). Nous testons cet apprentissage à long terme, soit une semaine après la passation initiale de la tâche, afin d’évaluer la rétention de l’apprentissage. Les performances des enfants ont été mesurées en réception, par une tâche de désignation et en production, par une tâche de dénomination. Ainsi, dans les deux versants, nous nous attendions à des performances significativement inférieures de la part des enfants dysphasiques pour les items fréquents et encore plus pour les items rares en comparaison avec celles des enfants contrôles. Les résultats obtenus nous permettent d’attester de la limitation dans l’apprentissage d’éléments rares chez les enfants dysphasiques en production uniquement, validant en partie notre hypothèse. En effet, ce même constat n’a pas lieu pour le versant réceptif. Quant à la rétention, les résultats indiquent que nous ne pouvons corroborer l’hypothèse concernée et ainsi conclure à une moins bonne rétention de l’apprentissage à long terme.


File(s)

Document(s)

File
Access s081848Meunier2013.pdf
Description: -
Size: 1.67 MB
Format: Adobe PDF

Author

  • Meunier, Aurélia ULiège Université de Liège - ULg > 2e an. master logo., fin. spéc. neurospycho.& troub. appr.

Promotor(s)

Committee's member(s)

  • Binamé, Florence ULiège Université de Liège - ULg > Département de Psychologie : cognition et comportement > Neuropsychologie du langage et des apprentissages
    ORBi View his publications on ORBi
  • Parisse, Christophe
  • Total number of views 36
  • Total number of downloads 12










All documents available on MatheO are protected by copyright and subject to the usual rules for fair use.
The University of Liège does not guarantee the scientific quality of these students' works or the accuracy of all the information they contain.